Des familles avec enfants jetées à la rue à Lorient

Pas en notre nom !

La semaine dernière, deux familles avec enfants ont dû quitter leur appartement, sous la menace du recours à la force publique, parce qu’elles ont été déboutées de leur demande de droit d’asile. Une troisième le sera mardi, d’autres courent le même risque dans les jours à venir. Si quelques nuitées d’hôtel leur sont offertes, consigne a été donnée au dispositif de veille sociale de  leur refuser un hébergement d’urgence à la sortie.
Ils sont donc de fait, les uns après les autres, jetés à la rue.

Ne nous laissons pas convaincre par les arguties bureaucratiques qui nous font pénétrer dans le labyrinthe des multiples dispositifs. Il n’y a pas de bon ou de mauvais réfugiés, il y a des enfants qui ne pourront finir leur année scolaire, il y a des femmes, des hommes en détresse et … des logements vacants.

Les enseignants de Kérentrech appellent à rassemblement pour soutenir  la famille de deux collégiennes
Lundi à 17h30 devant le collège.

La Cimade, Droit au logement, Réseau éducation sans frontière appellent les Lorientais à une journée de mobilisation  contre ces nouvelles pratiques humainement indéfendables dictées par une circulaire à la finalité exclusive.

  • Mardi à 10h devant l’hôtel André, 1 place Colbert soutien aux deux familles  qui devront quitter l’hôtel en raison de la fin de la prise en charge puis migration jusqu’à la sous préfecture avec eux.
  • à partir de 12h rassemblement devant la sous préfecture pour dénoncer ces ignobles mises à la rue, demander qu’un relogement soit proposé à toutes les personnes en détresse et décider des suites à donner.
  • à 14h soutien  à une autre famille qui doit quitter son appartement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *